L’histoire de l’industrie céramique émilienne trouve ses racines au début du 20e siècle.

À cette époque, personne ne pouvait imaginer combien le monde pourrait changer et surtout comment la vie dans ce morceau d’Émilie, qui représente le cœur du secteur de la céramique actuel, serait révolutionnée.

Une révolution qui a principalement eu lieu pendant la seconde moitié du siècle, et qui a entraîné l’abandon d’un modèle économique basé essentiellement sur l’agriculture pour passer à un modèle économique basé surtout sur l’industrie.

À la veille de la seconde guerre mondiale, le territoire de Sassuolo comptait déjà cinq usines de céramique, dotées d’équipements à la pointe de la technologie. C’est à la fin du conflit, au début de la reconstruction, que l’histoire de l’industrie de la céramique italienne et émilienne commence, entraînée par le secteur de la construction, par la disponibilité de matières premières et par la propension à créer des entreprises.
Le secteur progresse encore jusqu’à produire, dans les années 70, 40 % des carreaux en céramique présents dans le monde.

Le secteur céramique de Sassuolo est localisé entre les provinces de Modène et de Reggio Emilia. Son cœur se situe entre Sassuolo et Fiorano, et il s’est ensuite étendu peu à peu aux communes de la province de Modène, telles que Castelvetro, Formigine, Maranello et Fiorano Modenese, et à celles de la province de Reggio Emilia, telles que Scandiano et Casalgrande.

La zone du secteur céramique de Sassuolo est une grande concentration d’entreprises qui se consacrent non seulement à l’activité de production de la céramique, mais également aux activités annexes au monde du carreau.

Le cœur de l’activité de production mécanico-céramique est concentré dans ce territoire, avec toutes les autres activités qui sont au service de l’industrie céramique : de la logistique à la conception, et du design à la décoration.

Le secteur de la céramique de Sassuolo doit son succès, d’une part, au réseau étendu de relations entre les entreprises qui font partie de la même chaîne de production et, d’autre part, au système concurrentiel qui existe entre ces mêmes entreprises et qui permet de maintenir un haut niveau de qualité.

Aujourd’hui, malgré une longue période de crise due à la récession et à la concurrence internationale, ce secteur est encore l’un des principaux pôles de production mondiaux pour les carreaux en céramique. Il réalise 80 % de la production nationale, avec plus de 80 entreprises et 15 000 employés rien que dans la production de céramique.

 Crédits photos (C) Handtrade By FG, SL.